Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i<)Z HlSTOlRE

en une femaine que ne 1'eft la paie d'un foldat pendant deux mois. Avez-vous remarqué, continua-t-il, que je me fuis fait donner mon gobelet ? Malgré votre exemple, j'ai fenti que la colère me furmontoit, Cette colère eft digne de vous, fire, répondit Titi, puifqu'elle ne vient que de votre pitié pour les malheureux, Sc de votre amour pour la juftice; mais 1'objet fur qui elle auroit dü tomber, eft trop vil ; je vais faire donner un ordre au gouverneur de Guerrewick pour le faire punir comme il le mérite. 11 dit au prince de Fullfoi de 1'écrire. Ce prince ne l'avoit pas encore fini, qu'on vint dire au roi que le juge avoit répondu que, fi on avoit befoin de lui, on n'avoit qu'a le venir trouver. Allons-y donc , dit Titi; & il y alla, après avoir commandé a un des gens de fa fuite de faire garroter 1'Alguazil Sc fon fecond, de les y faire conduire, Sc de donner dix ginguets d'or pour le pauvre malade : ce qui fut exécuté. Titi, s'étant rendu chez le juge, vouloit qu'il fe chargeat de faire sürement conduire 1'Alguazil Sc fon fecond a la ville prochaine. Le juge difoit que ce n'étoit point fon affaire, Sc qu'il ne vouloit point s'en meier. Les deux rois avoient beau dire qu'il étoit établi pour rendre la juftice , Sc empècher les vexarions qu'on vouloit faire aux fujets du roi, il répondoit toujours que ce n'étoit pas fon affaire, qu'il ne fe mêloit point de ce qui

Sluiten