Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

nu Prince Titi. Z99

yegardoit mefïïeurs les tréforiers : c'étoit fon refrein perpétiiel. II ordonna même qu'on déliat 1'AIguazil & fon fecond, dès qu'il les vit paroitre, & menaea ceux qui 1'avoient fait. Titi ayant foupconné qu'il pourroit bien y avoir quelque connivence entr'eux, le fit lier avec les deux aurres, & ordonna qu'ils fuffent conduits tous trois au gouverneur de Guerrewick. Ce ne fut pas fans peine qu'il obligea les payfans de s'en charger: les payfans craignoientles fuites*, & Titi fut obligé de leur déclarer qu'il étoit le roi, &; d'ajouter quelques mots qu'il écrivit de fa propre main, a 1'ordre que le prince de Fullfoi avoit écrir pour Ie gouverneur de Guerrewick. Mais ce qui convainquit parfaitement qu'il étoit, en effet, le roi, c'eft qu'il fit donner quatre ginguets d'or a chacun des fix payfans qu'il chargea de Conduire ces trois hommes, & qu'enfuite il donna deux eens ginguets d'or, pour être diftribués également entre tous les habitans de ce village. Après quoi les deux rois continuèrent leur route , faifant de grandes réflexions fur la manière d'affeoir & de lever les contributions des villages, & coneluant que, puifque rien ne paroiffoit plus judifieux ni plus fage que 1'établiffement qu'on avoit fait a eet égard, & que cependant rien n'étoit plus onéreux aux peuples, rien n'étoit plus difficile dans radminiftTatian des affaires, piihjiques, que

Sluiten