Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi. 341

qul regarde les engagemens de mon métier. Otiï, bien pour les engagemens de vorre métier , dit le prince de Frycore. Tout Ie monde fait que vous êtes un bon officier Sc un bon fervireur du roi : mais pour ce qui regarde le premier Sc le plus important de tous les métiers, le métier de Fhonnête homme , ce a quoi la probité engage , par cela même qu'on eft homme, n'y avez-vous jamais manqué ? Comment, monfieur , répondit ile gouverneur, manquer a la probiré ? Ne vous fachez pas , monfieur le gouverneur , reprit le prince. Vous fouvient-il óïEveryv'rfle, oü vous étiez en garnifon? Vous fouvient-il qu'il y avoit dans cette ville une forr jolie fille que vous avez mariée a un fuifte, après lui avoir fait efpérer pendant trois ans que vous feriez fon époux, Sc qui, fous cette efpérance , quitta la maifon de fon père, pour vous fuivre a. Otherftad ? Vous fouvient-il de cette pauvre petite blonde de Fulanbourg , auprès de qui vous feignïtes une paffion fi vive , que vous parvïntes enfin a. vous eu faire aimer , Sc dont la paffion pour vous devint fi tendre Sc fi fincère , qu'elle a fait le malheur de fa vie ? Je ne vous en dis pas davantage. C'eft une autre affaire , répondit le gouverneur. Si vous croytz , mon prince, que la galanterie fafle boiter , vraiment je boiterois. Et qu'ont fait yos

Yiij

Sluiten