Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

354 Histoire

méfier extrêmement de toutes les femmes de la cour, qui auroient pour elle des empreftemens extraordinaires.

La fée ne foupa pas feulement a Bititibi , mais elle y refta jufqu'a ce qu'elle les eut vu monter en carrotfe, après leur avoir donné mille nouvelles afturances de la continuation de fon amitié.

Le roi & les princefles furent huit jours & demi en chemin. On marchoir a perites journées, nonfeulement paree que leur fuire éroit nombreufe, mais paree qu'effectivement les mouvemens de la chaife de pofte avoient renouvelé au roi les douleurs de fon genou. On n'eut de peine dans ce voyage, que cellecjui venoit de la crainre qu'il ne fut nuifible a ce prince, & de 1'empretfement qu'on avoit d'être auprès de Titi. La converfarion y fut toujours légère, badine & variée. Chaque foir le roi nommoit ceux & celles qui devoient prendre place dans fon carrofle, ou qui devoient occuper les autres. 11 diverfifioit ainfi, comme il le jugeoit a propos, la compagnie de chaque jour, quelquefois même celle du matin & de 1'aprèsmidi. Ce qui s'étoit dit, fervoit a égayer la converfation générale du foir ou du diner. La princefte Gracilie fe promenoit un jour avec Bibi, Ia jeune Granatis, le prince de FéliciÊj^c le prince

Sluiten