Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi. 359

HUITIÈME LIVRE

Retour de Forteferre a la Cour de Titi , fon mariage avec la princtjfe Blanchebrune i celui de Tui avec Bibi 3 du duc de Felicie avec la princejfe Gracilie. Fin du roman.

Le peuple éroit venu au-devant de la cour , & animoir par fes cris de joie la route que la fée .avoit couverte de fleurs. Titi regardoit Bibi , avec des yeux d'amour. II fembloit lui dire : je jouis d'un bonheur bien rare, Sc que mes égaux ne counohTenr poinr; j'élève fur un trone celle que j'aime j j'ai des amis , ils font heureux: un roi m'aime Sc fe plak a ma cour.

Les apprêts du mariage ne furent différés que le tems nécelTaire a 1'arrangement des fêtes, Sc ce tems éroit long, car les rois font plus malheureux qu'on ne penfe. II faut,mëme dans leuts amufemens, le concours de tant de monde, que rien ne fe fait aufli vite qu'ils le défirent, Sc auffi fecrètemenr qu'ils le voudroienr. Déja les premiers de la cour favoient quel habit on porteroir, & a quel rang on danferoit: les autres de moindre

Z iv

Sluiten