Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

HlSTOIRE

Titi , que c'eft par ces épreuves que vous apprendrez a connoirre les hommes; quand vous

les connokrez mais non 1'expérience

vous apprendra le refte de ma prédicFion.

Et vous Bibi , vous êtes belle , gracieufe ; mais il faut opter entre ces deux dons; voyez, imaginez lequel des deux convient mieux a une reine ; la beauté eft un avantage précieux, il eft; vrai , quand on ne s'occupe que de foi, & ce n'eft pas la. le foin qui doit être Ie premier dans la tête d'une reine. Bibi lui coupa la parole Sc demanda a haute voix : je veux toujours être gracieufe a tout Ie monde : n'eft - ce pas , cher prince ? On eft toujours belle , quand on eft gracieufe , reprit Titi. Ainfi , dit la fée , Bibi fera roujours gracieufe: fans préjudice, dit Bibi, du don de méramorphofe que vous m'avez donné; car je veux prendre tant de figures aimables pour plaire a Titi! Le prince fe jeta a fes genoux, Sc la fée prit ce moment pour les baifer tous les deux au front. L'Eveillé entroit , & quoiqu'il fut prince de Félicie, il avoit confervé toute la gaieté d'un page ; il frappa légèrement fur le blanc cou de Ia fée: elle tourna la tête , Sc elle ne put fe défendre d'un de ces baifers de furprife qui ont auffi leur prix. Vous allez régner, aimable prince , lui dir-elle , dans des états oü le divorce eft permis; je vois loin dans 1'avenir,

Sluiten