Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

J»u Prince Titi. 367

d'être enfemble , & de toucher a ce moment fi défiré.

Du feftin , on pafla quelques heures dans les falies de jen. Titi crut que , fans rien perdre de fa dignité. il pouvoit être banquier, & railler un pharaon a tout venant. Le jeu ne le fervoit pas fi bien que 1'amour , & il réaliibit ce vieux proverbe : heureux en femme, & malheureux au jeu. L'argenr pleuvoit dans les mains des courtifans , Titi rioit de voir rous les joueurs rire, ce qui rfarrivé pas toujours a de pareilles fêtes. II rioit de voir les dames rricher les ponteurs, & ceux qui avoient fait des mifes avec elles: Elles y mettoient tant d'adrefle, une effronterie fi aimable, qu'il n'y avoit qu'a en rire.

On pafla enfin dans la falie du bal : Diamantine entroit, tenue par le prince de Félicie , & après Bibi elle éroit la plus belle & la plus brillante. Titi voulut ouvrir Ie bal avec elle, elle refufa; en vain, lui difoit-il que Ia reconnoiflance palfe avant 1'amour. Elle jeta un regard engageant fur le prince de Félicie; fouvenez-vous que vous ctiez 1'Eveillé, lui dit-elle. Toujours éveUlé pout vous , répondir-il. Titi danfa avec Bibi, & Diamantine avec le prince. Vous dire ce qui fe paffoit dans 1'ame de Gracilie, c'eft ce qu'il n'eft pas encore tems d'éclaircir. Forteferre danfa avec Blanchebrune. C'étoit le menuet quarré, la vieille

Sluiten