Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi. 381

cher. Mais a la cour , Fhiftoire des deflous de carrés eft intatilfable ; celle des amouretres ne finir pas. Un comre qui vouloit faire fortune, l'avoit lorgnée; mademoifelle s'étoit lailfée lorgner, la perite dupe avoir pris pour ferme foi , des fermens dicFés par 1'ambirion. Elle fe croyoit aimée , Blanchebrune lui étoit attachée. 11 fallut bien donner Granatis au comre qui fauta de joie, bien plus du brevet d'écuyer de la reine qa'ou lui donna , que d'être 1'époux de fa femme qui n'étoit pas plus jolie qu'il ne falloit. Tu léras malheureufe, lui dit la fée. J'aime le fort de tant de dames qui font a la cour, difoit la petite entêtée ; car rien n'égale 1'entêternent de ces demoifelles , arrivées a la veille d'un mariage arrangé dans leur tête.

On partit : Forteferre retourna avec Blanchebrune dans fes états. Titi en eut du cha^rin ■ il

r o >

lentit tout ce qu'il en coute quand on fe fépare ■d'un ami; c'eft être red uit a la moitié de foi. Gracilie pleura en embralFant Blanchebrune qui pleuroit aufli. La feule Granatis & fon mari ne pleuroient point, paree que les courtifans fonc fobres de larmes. Diamantine donna a. tous une fête champêtre au milieu d'un bois. La chafle fut brillante. Jamais on ne vit autant de bêtes , &c jamais 011 n'en prit fi peu. Elles échappoient au ja-

Sluiten