Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

VÜ) AvERTISSEMEXT

.» écartée, &: qu'il avoit foulé la terre du >s pied gauche de devant autrement que des »5 autres pieds; de-la je conje&urai qu'il étoit « boiteux de ce cöté-la. Et moi, dit Indigo's ruca , fi je me luis enquis de vos officiers » fi le cynogefore n'étoit pas borgne, c'eft » qu'ayant, ainfi que ce fameux médecin , >3 examiné fes pas & connu qu'il avoit palfé « dans un petit fentier dont les deux cótés »> étoient couverts d'herbes , j'ai remarqué >i que quoiqu'elle fut beaucoup plus belle &: » plus touffue a droite qu'a gauche} le cyno» gefore n'avoit point touché a celle qui eft »j a droite & n'avoit mangé que de celle qui » eft a gauche. J'ai fait la-deflus des réfle» xions très-juftes, en affurant que eet ani5j mal étoit borgne de 1'ceil droit, puifqu'au 55 lieu de choifir naturellement la meilleure 55 herbe qui étoit de ce cöté-la, il n'avoit 5s touché qu'a celle qu'il avoit vue a fa 53 gauche; & je ne me fuis point trompé

33 dans le jugement que j'en ai fait ( On

fupprime 1'explication donnéc par le fauvage Barbario, que 1'on retrouvera ci-après dans le corps de 1'ouvrage ,) 35 1'empereur eut 53 rout lieu d'être content, &c. &c. &c. 33

Voici le paffage de M. de Voltairc , 011 y verra 1'ufagc qu'il a fait du cönte de M. Gueu-

Sluiten