Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

lauLncTEun. xv Dremru\ charmé de voir que Fhumeur noire de fa fille fe diffipoit peu a peu, venoit régulièrement palfer toutes les foirécs dans rappartement d'Aliénore : c'étoit en fa préfence que chaque auteur lifoit fon ouvrage, & que, fuivant qu'il méritoit 1'approbation de la princeife, on le tranferivoit, & on le mettoit dans un recueil auquel Aliénore donna clle-mêmc lc titre de Soirées Brctonnes, paree que c'étoit ordinairement les foirs qu'on lui faifoit cette leélure. Enfin après un tems confidérable , la princeife fut entièrement guérie de cette mélancolie & en eut Fobligation a ces fabliaux , ainfi qu'il eft marqué dans leur préface.

Au refte je n'ai pas cru devoir les féparer par foirées, ni mettre les réflexions qui font a la fin de chacun de ces contes, comme cela eft dans 1'original. La fimplicité de ces difcours auroit certainement ennuyé le lecfcur qui prendra plus de plaifir a lire ces contes fans interruption. S'il eft content de ceux-ci, j'en ai plufieurs autres tirés du même manufcrit, dont je lui ferai part dans la fuite.

Sluiten