Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Ï4 Les Soirees permettez donc que je me retire avec mes femmes feulement, pendant quarante jours, dans letemple desveftales, lans qu'aucun homme, pas même votre majefté puiffe approcher de moi. Voila , leigneur, ce que j'ai promis aux dieux Je vais leur tenir ma parole.

Fourbadin fut extrêmement furpris de cette demande ; c'étoit autant le defir de pofféder la princeffe dont il étoit amoureux , que l'ambi • tion de régner qui lui avoit fait commettre cette lache trahifon ; mais quoiqu'il vit fes deffeins reculés de quarante jours , par les engagemens qu'il venoit de prendre avec la reine, il n'ofa pas manquér a fa parole, de peur de faire foupconner la vérité ; ainfi Vipérine fe retira dans le temple , pendant que le fantöme de roi s'occupoit depuis le matin jufqu'au foir a exterminer tous les renards qu'il pouvoit découvrir. II voyoit bien la faute qu'il avoit faite en me LifTant vivre; mais les crimes , dans le moment qu'on les exécute , aveuglent tellement 1'efprit, qu'on ne penfe point aux fuites qu'ils peuvent avoir,

A mon égard , je vous ai déja dit que j'avois été fi troublé , lorfque je m'appercus de la perfidie de mon favori, que fuyant précipitamment du lieu oü cette tragique fcène venoit de fe paffcr, je ne fongeai qua éviter les pouriuites

Sluiten