Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

56 Les Soirees

queue du plus beau couleur de feu que l'on put voir , les ailes vertes, mouchetées de gris de lin, & le ventre blanc comme de la neige. La reine me porta dans fon appartement oü je faifois fon unique occupation. Je tachois de la réjouirparmes difcours badins; mais quekjues amitiés qu'elle me fit, je ia trouvai fi trifte pendant que je fus avec elle , que je fus tenté plufieurs fois de lui découvrir qui j'étois. Je réfolus cependant d'en attendre 1'occafion favorable , qui ne fe préfénta que la veille du jour qu'elle devoit fortir de la maifon des veftales. Plus le terme approchoit, plus fon chagrin paroiffoit redoubler. Enfin cette aimable princeffe voyant qu'elle n'avoit plus qu'une nuit a demeurer dans cet afyle, ne put s'empêcher de découvrir fes foupcons a une de fes dames d'honneur, qui avoit toute fa confiance , mais a qui pourtant jufqu'alors elle avoit caché fon fecret. Ma chère Faraïda , lui dit-elle , en verfant des larmes avec abondance , concois quelle eft 1'horreur des maiix que je reffens: j'aime tendrement le roi mon époux , & cependant j'appréhende, plus que la mort, de lui donner des preuves de ma tendreffe. Celui qui régne a préfent dans ces lieux, & que tout le monde piend pour le prince Entendement, n'eft affurément pas un monarque légitime ; je m'en

Sluiten