Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Bretonnes. *7i

géant, nommé Brandagedondon , s'eneftemparé par furprife; & comme il eft roi du pays des Enchantemens, il Fa rendue invifible a nos yeux. II y a pourtant un moyen de la recouvrer cette ftatue, c'eft en combattant le géant. On ne peut le faire qu'avec une épée enchantée que m'a envoyé le lage Lirgando, fameux magicien, & cette épée n'eft deftinée qu'a celui qui doit rompre 1'enchautement. Mais il n'eft pas aifé de s'en fervir, puifque, jufqu'a 1'heure qu'il eft, aucun chevalier de ma cour ne 1'a pu tirer de fon fourreau. Si les princes veulent en faire 1'effai, nous connoitrons par la fi la fin de cette aventure approche. Les princes s'y offrirent avec plaifir , & l'on apporta 1'épée , dont la garde & le fourreau étoient tous chargés de diamans d'un prix ineftimable. Bel-Efpnt & Entendement firent, 1'un après 1'autre, leurs effortspour 1'en tirer; ce ne fut pas fans chagrin qu'ils n'en purent venir a bout. Je ferai peut-être plus heureux que vous, leur dit en riant le prince Engageant; en tout cas, je ne dois pas avoir de honte de ne pas réuffir, après que d'auffi parfaits chevaliers que vous letes , 1'ont tenté vainement. Ayant enfuite pris 1'épée de leurs mains , il la tira du fourreau auffi facilement, qu'il 1'auroit fait de la fienne propre. Mais quel fut 1'étonnsment de

Sluiten