Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Bretonnesj 79 ne fit pas même pour cela difTérer les noces de Franchot, qui témoigna aux trois princes toute la reconnoiflance poffible du fecours qu'il avoit recu d'eux.

Le mariage fe célébra donc avec toute la magnificence imaginable ; les princes eurent feuls 1'honneur du tournoi: ils abattirent tous les chevaliers de la cour du roi Brigandor, fans qu'aucun marquat de la jaloufie d'avoir été vaincu par ces illuftres étrangers. Enfin toutes ces réjouiffances finies , le prince Engageant fongea férieufement a la conquête de la ftatue de Vérité : le jour qu'il prit pour cette expé-i dition, le roi fuivi d'une cour nombreufe , 1'accompagna jufque fur le rivage. Ce prince étoit prêt d'entrer feul dans une petite chaloupe qui 1'attendoit fur le bord de la mer, lorfque Bel Efprit & Entendement lui déclarèrent qu'ils ne 1'abandonneroient pas dans une aventure auffi "jérilleufe. II combattit long-tems leur réfolutio/^ mais enfin cédant a leur bonne volonté il fut contraint de fouffrir qu'ils partageaffent avec lui 1'honneur ou les dangers qui lui étoient promis ; & après avoir fait de tendres adieux aux princeffes qui reftèrent avec Bienfaifante , en attendanf leur retour, & témoignèrent par leurs larmes l'affeclion qu'elles portoient a de fi beaux chevaliers; ils s'embarr

Sluiten