Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Bretonnes. patique faifoit fon effet. Par quel moyen furnaturel vois-je éteindre fans retour toute la haine que j'avois dans le cceur contre Famagongoma, s'écria le roi de 1'ifle des Flammes ? Oui, aimable étranger, il ne falloit pas moins qu'une fée auffi puiffante, pour produire ce miracle. Je vous accorde tout ce que vous me demandez au nem de 1'illuftre Pandrague , faites en forte que la princeffe Froideur oublie les mauvais traitemens qu'elle a reegis par mon ordre. J'ai honte de ma cruauté envers elle , & vous pouvez Faffurer que je la regarderai dorénavant comme ma propre fille. II ordonna auffi-töt qu'on allat la tirer de la tour Enfumée , & le prince Cceurbrülant, du cachot fans air. II étoit tems que le roi fe repentit de fa dureté , le prince & la princeffe étoient prêts d'expirer, peut-être n'avoient-ils plus que quelques heures k vivre , lorfqu'on leur donna la liberté; mais Fair feul leur rendit la vie qu'ils alloient perdre fi l'on eüt différé davantage k les faire fortir de leur affreufe prifon. Ces deux illuftres époux fe témoignèrent alors toute la tendreffe poffible, & ne pouvoient modérer leur joie de fe voir récompenfés de leurs peines dans le moment qu'ils n'attendoient plus que la mort. Je ne crus pas devoir différer plus long-tems d'apprendre gette agréable nouvelle au roi des Salamandres:

Sluiten