Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ioS LES Soirees a fon tour, que s'étant rencontré par hazard jurlesfrontières duroyaume de Jamaisvu, dans le moment que les princeffes venoient d'être enkvées pour la feconde fois, le roi 1'avoit conjttré de pourfuivre le raviffeur; que 1'amour qu'il avoit pour la princeffe Bellehumeur lui ayant donné des ailes, il étoit arrivé au pied de ia tour , dans le moment que Languedor cherchoit k s'introduire , & qiie 1'ayant pris dans 1'ombre de la nuit pour une fentinelle de Brandagedondon, ils avoient commencé Ie combat , qui avoit été terminé comme le prince fon coufin venoit de le raconter.

Ces illuftres chevaliers, après avoir fait réfiexion fur les principales circonftances de ces aventures, jugerent que Brandagedondon auroit auffi, fans doute , tranfporté les deux princeffes dans ce même palais. Ils les y cherchèrentavecbeaucoupdefoin, & commencoient è défeipérer de les trouver, lorfque traverfant les cours du chateau, ils pafsèrent auprès du corps de Brandagedondon. Engageant qui s'étoit appercu que le géant portoit au doigt une bague qui jettoit un feu extraordinaire , la lui ayant ötée auffi-tót, 1'eut k peine mife a fon doigt , que 1'eau d'un puits qui étoit a 1'entrée de la feconde cour, s'élan5ant tout d'un coup agros bouillons,par-deffusfes bords, le puits fe tark

Sluiten