Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

iio Les Soirees

dansie palais des Secrets, après en avoir fait enlever toutes les richeifes de Brandagedondon repaffèrent le petit bras de mer qui les féparoit du royaume de Brigandor. Les princeffes Adreffe & Vipérine qui , juilement allarmées [da péril que couroient ces princes, attendoient leur retour avec la dernière impatience , montrèrent toute la joie poffible de leur heureufe victoire , &C témoignèrent a Toujoursbelle & a Bellehumeur qu'elies étoient tics - fenfibles k leur délivrance.

II ne manquoit donc plus aux princes que le miroir de Sageffe, pour être en état de diffiper renchantement de Sobare ; & quelqu'inftance que le roi Brigandor leur fit, pour les engager k s'arrêter plus long-tems dans les états, ils réfolurent d'exécuter promptement leurs defleins, 8c d'aller chercher ce précieux bijou par toute la terre. Ce ne fut pas fans répandre bien des larmes, que fe fit cette féparation. Le Prince Franchot & fon iibMre époufe ne pouvoient fe rcloudre k iaiffer partir les princes & les princeffes; &. le roi quitouchoit au moment de perdre pour toujours 1'aimable Adreffe,ne donnoit pas les mains a fon départ, fans une extréme répugnance ; mais 1'honneur 1'emportant fur 1'amour, il y confentit enfin , & les comb'a tous, avant leur départ, de mille marqués d'effime 6c de générohté.

Sluiten