Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

130 Les Soirees

res , il lui plongea tant de fois fon épée dans le corps, qu'il fe trouva bien-töt réduit aux abois. Le prince ne le quittoit point, quöiqu'il le vit expirant; mais ce monftre s'étant crevé par le milieu avec un bruit épouvantable , il en fortit une fumée fi épaiffe, que fair devint tout-afait obfcurci, Sc il fut enfuite englouti dans la terre, fans qu'il y parut aucune ouverture.

Le prince Si la princeffe ayant heureufement détruitl'enchantement, rentrèrent en triomphe dans la ville. Le roi ne favoit comment les remercier; il les embraffa plufieurs fois, en verfant des larmes de joie. Je commence a croire que je touche au moment de recouvrer ma chère Brillantedeur dit-il: Et puifque vous êtes venu a bout d'une entreprife auffi difficile , que celle de la cruelle main qui nous opprimöit depuis fi long-tems , je dois préfumer qu'il n'y arienau-deffus de vos forces. Grand empereur, reprit Engageant, vous aurez tout lieu d'être fatisfait; mais c'eft préfentement aux trois étrangers qui m'accompagnent, ;> entreprendre la délivrance de la princeffe. Je le tenterois vainement, la gloire leur en eft réfervée, & s'ils n'en viennent pas a leurhonneur, vous ne devez point efpérer que qui que ce foit Ie puiffe faire.

L'empereur, entre la crainte & 1'efpérance, voyoit que le terme du fupplice de fa fille

Sluiten