Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i34 Les Soirees avoir examiné ce fameux philofophe, fe content éren t de dire qu.il étoit mort. Mirliro qui étoit préfent a cette confultation , fe mit alors a rire : fi la fcience de ces meffieurs , dit-il, ne s'étend qüa affurer qu'Indigoruca eft mort, je vais leur faire voir que j'en fais plus qu'eux , en ie reffufcit ant; ayant enfuite fait faire un grand cercle autour de 1'éléphant, il ordonna qu'on levat le corps du philofophe, lefittenir par quatre hommes, prit la trompe de 1'éléphant , & la pofant fous le nez d'Indigoruca , il feignit de prononcer certaines paroles barbares ; aiors le fecret de Pithagore faifantfon effet,le prince Entendement reftitua fon ame dans fon corps naturel, 1'élephant tomba mort, & le philofophe paroiffant plein de vie, remercia Mirliro de 1'opération qu'il venoit de faire.

Chaque inftent augmentoit 1'admiration de l'empereur & du peuple; on élevoit ces étrangers jufqu'aux cieux, &C l'on étoit fur-tout dans le dernier étonnement de ce qui venoit de fe paffer a 1'égard du philofophe. Voici bien des merveilles , dit le médecin Mirliro , mais il faut que je vous en faffe voir encore de plus grandes ; ayant auffi - tot dépouillé fa robe , quitté fon chapeau & fa fraife, il fe jetta la tête la première dans les flammes qui étoient

Sluiten