Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

140 Les Soirees votre conftance; il n'y auroit pas de juftice k différer davantage votre bonheur ; l'empereur y confent,&le prince Engageant va pareillcment obtenir le prix que mérite fa fageffe & la pureté de fa paffion pour la charmante Adreffe. L'empereur ayant auffi-töt fait venir le grandprêtre , il fit ce doublé mariage au milieu des lésouiffances que la villede Sobarretémoignoit pour leur liberté, & pour celle de leur princeffe. La joie étoit publique , les courtifans inventoient tous les jours mille nouveaux plaifirs k 1'envi 1'un de 1'autre ; & ces jeux ne finirent que par la mort inopinée de l'empereur Fantafque qui laiffa le prince Bel Efprit pour fucr ceffeur de fes états. Ce ne fut pas fans une extreme douleur que Brillante & fon époux .virent mourir ce prince , qu'un excès de joie mit au tombeau.

Entendement & Languedor crurent alors qu'H étoit tems de prendre congé de leur frère ; cette féparation ne fe fit point fans répandre bien des larmes;mais enfin il falluty confentir. Ils retournèrent donc k la cour du roi Jamaisvu, d'oii Entendement & la reine Vipérine fon époufe partirent quelques jours après, pour aller reprendre le foin de leurs états. Engageant & Adreffe prirent pareillement la route de leur royaume > oü ils arrivèrent heiucufo-.

Sluiten