Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fe f B L E V E T T E. ïine grande chienne noire, & depuis il n'avoit pas été poffible dè favoir ce que cette princeffe étoit devenue ; ainfi rien ne 1'empêchoit de prendre le parti de la retraite t la foiitude avoit pour lui des charmes que le grand monde ne lui préfentoit pas; il aimoit a lire & a étudier. Quoique prince il étoit philofophe & favant , mais il n'en avoit point les défauts ; fon favoir ne le rendoit pas infupportable comme beaucoup de gens : il étoit fans entêtement , fans préfomption,& peu curieux d'entendre Iouer fes ouvrages; enfin il rendoit jufiice a ceux qui parloient ou penfoient mieux que lui.

Comme il fe difpofoit a partir , il vit entrer dans fon cabinet Abdal ( c'étoit un homme de diftincfion & de mérite ) le roi ne 1'avoit point vu depuis qu'il portoit la feuille d'ofeille ; ce miniftre en avoit été empêché par une maladielongue & facheufe. Silentieux ne doutant pas qu'il ne fut auffi peu vertueux que les autres j alloit fortir fans le regarder ; mais faifant réflexion qu'il 1'avoit chargé avant fa maladie de quelques affaires qui 1'intéreffoient particulièrement,illui en demanda compte. Quelle fut fa furprife ! il vit que c'étoit le feul homme de fon royaume qui eüt véritablement de la vertu; il en fut fi charmé qu'il i'embraffa , & lui dit

K iij

Sluiten