Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ET BLEUETTE. 159

beaux lieux, & rien n'y troublera les plaifirs que l'on vous y prépare: fi mon cceur , ma main & ma couronne ne peuvent vous flatter, vous pouvez retourner a la cour d'Abdal, je vous y ferai reconduire , quoique je fente que votre éloignement puiffe faire le malheur de ma vie. Déterminez-vous; mais fongez qu'une deftinée affreufe vous attend fi vous me manquez de parole. Timandre enchanté de la reine Gracieufe , lui jura que toutes les beautés de 1'univers ne pourroient jamais le faire repenrir de fon attachement pour elle , & qu'elle feroit toujours Punique objet de fon amour, ferment que les amans font d'ordinaire quand ils commencent d'aimer , 6c qu'ils oublient auffi-töt qu'ils font contens. Gracieufe fatisfaite de faffurance que lui donnoit le prince, lui préfenfa fa main qu'il baifa avec un tranfport qui ne déplüt point k cette reine ; elle eut avec lui une converfation qui, quoique fort longue, ne lui parut avoir duré qu'un moment. Timandre la trouvoitlaplusparfaite de toutes les femmes; les graces les plus touchantes étoient répandues fur fa perfonne; fon efprit étoit aifé, fin & délicat. Elle étoit grande , 6c fa taille parfaitement bien prife. Elle avoit la gorge , les bras & les mains admirables: mais un voile épais lui cachoit le vifage , 6c donnoit au prince une

Sluiten