Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

!.,óö Timandre curiofité qu'jü auroit bien voulu fatisfaire: mais' el e lui ciifoit qu'il n'étoit pas encore tems qu'elle fe montrat a lui, qu'elle vouloit cacher la honte de 1'aveu qu'elle lui avoit fait trop promptement , &c que de plus elle vouloit éprouver fi elle pourroit s'en faire aimer autant qu'elle le défiroit lans le fecours de fon vifage. Je veux, mon cher Timandre , ajouta-t-elle , que vous foyez plus touché de mon caraftère que de ma beauté. Un beau vifage frappe & plait beaucoup , mais il eft comme une fleur . fraiche Sc belle qu'un rayon de foleil un peu trop ardent fane en un moment ; quand bien même il fauroit fe garantir des accidens qui peuvent le gater, il ne fauroit éviter les eftets que font fur lui le nombre des années. Ne . vous chagrinez cependant pas , je ne porterai point toujours ce voile qui vous afflige: je veux éprouver votre fidélité ; & lorfque j'en ferai affurée, je vous rendrai maitre de ma perfonne comme vous 1'êtts de mon cceur. Le prince trouva tant de raifon dans le difcours de la reine, qu'il n'ofa infifter malgré la vivacité de fes defirs. II y avoit cinq ou fix heures qu'il étoit dans le vaiffeau , lorlqu'il appercut fur le bord du canal un palais que Gracieufe lui dit avoir ordonné pour le recevoir ; il étoit bati de diamans d'une groffeur &

d'un?

Sluiten