Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i6é» Timandre papilion fi famiiier & moucheté fi joliment, qu'elle le laifia dans cette place ; elle continua fon chemin ,& fort peu de tems après elle entra dans une petite maifon dont les meubles étoient fimples, propres, & d'un gdüt exquis, Un jardin orné de fleurs , & rempü d'arbreë fruitiers qu'une haie d'aube-épine environnoit, laiffoit entrevoir une prairie que plufieurs ruiffeaux bordés de deux rangées de faules arrofoient, 6c yendoient très-agréable. Le prince fut plus enchanté de ce lieu charripêtre qu'il ne 1'avoit été du beau féjour de la reine des graces, 11 appereut dans cette fimple demeure une petite femme fort 3gée qui paroiffoit auffi refpectdble par fon air de douceur & de bonté que par le nernbre de fes années, Elle filoit quand t31euette entra, ma.is fi-töt qu'elle Pappercut , elle laiffa fon fufeau, &£ lui tendit les bras. Vous voila donc , ïha chère fille , hü dit elle en Pembraffant, que vous m'avez donné d'inquiétudë ! de grace dans la fuite ne vous éloignez plus fi long-tems dë m.oi i les perfonnes de votre age , & belles comme vous , font fujettes a faire fouvent des rencontres fa,cheufes quand une mère pré-» voyante ne les accompagne point. Je pro* fiterai de vos confeils , dit Bleuette , je n'ai pgurtant rien rencontré de dangereux dans ma jirgrnena.de; ce fèul papillen s'eft offert a mes

Sluiten