Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

et Bleuette; j?7 rable, Confolez-vous,princes, dit-elle aux deux rois, vos enfans ne font pas morts, je veillois è leur confervation , & j'ai empêché que Ia baguette de la jaloufe & fauffe Gracieufe n'ait abregé leurs jours; elle ne s'eft point apper?ue qu'ils ne font qu'affoupis , ainfi fatisfaite de fa vengeance , & défefpérée d'avoir perdu ce qu'elle aimoit, elle s'eft donnée une mort véritable. S'adreffant enfuite aux deux époux, levez-vous, aimable couple , leur dit-elle, & Vivez une longue fuite d'années , fans ceffer'de vous aimer,& fans que rien puiffe jamais troubier votre félicité. A cette voix, Timandre & Zelimé reprirent leurs efprits. On entendit alors des cris de joie de toutes parts ; mais cette joie fut changée en trifteffe, quand on vu que Ja fée, les ayant fait monter dans fa calèche avec Silencieux , Abdal, Zemona 6> Fatime, les conduifit tous dans Ie féjour des graces , oh le prince & la princeffe régnèrenc plufieurs fiècles, toujours aimabies & toujours amans. Silentieux & Abdal y paffèrent des jours tranquilles; ce dernier abandonna fans peine fon royaume, & regreta peu fes fujets , quoiqu'il en fut fincèrement aimé. II n'aVoit jamais pu leur infpirer des fentimens de juftice & de piété H trouvaplusdefatisfaöion a vivre en fimplj particuhers avec des perfonnes vertüeufés,qu*il Tornt XXXIL M

Sluiten