Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i94 L e Prince

fement malade : cependant le jour oüle neveu de la reine devoit être préfenté arriva. La reine , les princeffes Sc toute la cour furent audevant de lui. A peine étoient-elles fur la terraffe qu'elles appercurent de fort loin une efpèce de nuée fort brillante qui s'approchoit avec vïteffe. On ne douta point que ce ne fut le prince. C'étoit lui en effet; il étoit dans un char de diamans tiré par plus de dix mille papillons , tous couleur de rofe. Ils étoient attachés par des hls d'or entrelacés avec beaucoup d'art; cent jeunes feigneurs fuivoient leur maitre dans des calèches de criftal garnies de rubis Sc d'émeraudes, tirées cgalement par des papillons , mais ceux - ci étoient blancs. Le roi fit defcendre Sc arrêter fon char auffi-töt qu'il fut auprès des dames , Sc vint au-devant d'elles avec toute fa fuite dans le plus bel ordre du monde. II étoit habillé magnifiquement , Sc jamaishomme n'avoit été plus poudré Sc mieux frifé qu'il le parut alors , auffi avoit-il paffé au moins trois heures a fa toilette; la crainte qu'il avoit de déranger fa frifure le faifoit marcher très-doucement , cependant cela n'empêchcit pas qu'il n'eüt très bon air : tout le monde 1'admira Sc fe récria fur la fraicheur de fon tein Sc fur la blancheur de fes mains. Rien de plus jo.li que fa figure dont lui-roême paroiffoit épris. U.

Sluiten