Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Sincer. aot

Penleva par la fenêtre, fans que le défefpoir du roi put y mettre le moindre obftade ; il fortit auffi-töt malgré Aigremine qui voulut Parrêter; & fans favoir ou il alloit, il s'éloigna du palais , réfolu de ne point prendre de repos qu'il n'eut retrouvé fa chère princeffe. Le roi des Papillons , en apprenant cette nouvelle,.fe mit è rire ; il trouva le conté fort bon a faire, & retourna dans fon royaume. Pendant ce tems, fa bonne tante emportoit Aimée tout auffi vïte qu'elle le pouvoit. Après avoir parcouru plufieurs grands déferts & rochers efcarpés , elle arriva au pied d'une tour de fer ; a fon ordre , la porte s'ouvrn\, elle y fit entrer cette princeffe infortunée , & la conduifant dans une graide falie pleine de limacons ,elle lui dit avec un ton aigre, que fi elle ne vouloit pas confentir a époufer le roi des Papillons, il falloit que dans buit jours elle eüt appris a danfer a ces limaeons , ou qu'elle-même elle prendroit Ia figure d'un de ces vilains animaux. Après cette menace Farouche s'envola , & la princeffe Jaiffa couler fes pleurs en abondance fans avoir Ia moindre envie de lui obéir. Laiffons-la pleurer a fon aife , & retournons au roi Sincer. Ce prince après avoir traverfé plufieurs campagnes , fe trouva dans une forêt: après qu'il eut marché queiques pas, il appercut une mai-

Sluiten