Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Sincer; ïö<j le refté des mortels , & ne détruisït par ce tnoyen vos efpérances. Vous les trouverez dans une cabane peu éloignée d'ici : mais , prince, avant que de les Voir , rendez - nous notre première figure , & fouffrez que nous vous arrachions ce poil fameux , afin que vous puifïiez vous en fervir en notre faveur; il vous fera auffi bien néceffaire pour délivrer votre princeffe. Sincer ne fe fit pas prier , on lui tifa le poil; il le prit alörs Sc en toucha toutes les grenouilles, qui devinrent auffi-töt des princes &des princeffes fort aimables. La reine & fes fujets lui firent beaucoup de remercimens. La feconde petite bonne femme qu'il avoittrouvée dans le bois , parut au même inftant, Sc lui dit que pour le récompenfer du fervice qu'il venoit de rendre a fon amie elle le tranfporteroit oü la belle Aimée étoit renfermée , après qu'il auroit rendu vifite a 1'homme fot Sc k la fille laide qui devoient lui faire préfent d'une herbe dont il auroit befoin dans la fuite. II y fut donc avec empreffement, Sc les trouva tels qu'il le fouhaitoit,& recut d'eux cette herbe myftérieufe. La bonne femme après les avoir quittés, prit une pomme, Sc la changea en un fort joli caroffe qui lui tout feul faifoit cent lieues par minute: elle monta dedans avec le prince qui trouva cette Voiture charmante, mais elle n'alloit pas encore Tornt XXXII, O

Sluiten