Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C ■ 3

murmurer de leur esclavage , & baifent même la main du Despote cruel qui les enchaine. Les fenciments de la Nature femblent émoufles dans ces Climats fauvages,' habités par des Etres créés pour étre raijonnalks, mais qui ne nous reflemblent que par le corps animal qui nous eft commun h tous.

On paiTe h ces Despotes orientaux de gouverner leurs peuples avec la verge de fer; leurs préjugés, leur féroce éducation , 1'ufage immémorial, forment, pour ainfi dire, une espéce d'excufe en leur faveur: la belle, la tendre, la compatiüante Nature eft encore muette chez eux. Mais peut - on pafler aux Souverains de 1'Europe d'étre des Tyrans pour leurs Sujets expatriés & transplamcs dans des Terres ifo-; léés & féparées, du gros de leurs dominations? Cs Despotisme eft d'autant raoins excufuble, que ces Terres fonc défrichées & culcivées au profic de ces memes Souverains qui recueillent le fruit le plus précieux de la fueur & de Tinduftrie des Colons.

II n'eft cependant que trop vrai, que presque tous les Colons trausportés. en Afie , en Afrique & en Amérique, font opprimés, vexés & maltraités; il n'elt que trop certain, que ces vi&imes d'un Gouver-

ne-

Sluiten