Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 17 )

tous les autres moyens uficés dans des pareilles circonftances, avaient écé mis enufage par les Embaucheurs de la Compagnie en Europe, & on eüt ramaiTé aflez vite une troupe de gens de bonne volonté compofée de Hollandois , d'Allemans, de Francais & de tant d'autresDesoeuvrés de difFérentes Nations Européenes. Dèsque Riebeek eüt mis pieda-terre, il fe préfente d'abord aux Portugais , les fiirprent & les force faci'lement a lui céder la place. II s'empara de 1'EtabliiTement fans coup-férir, paree que le Gouvernement Portugais n'avait fe.ulement pas penfé a éléver un petit Fort, & que les Colons, ou Agens qu'ils y avaient établis pouvaient a peine fe foutenir contre les Naturels du Pays,qui les furprénaient fouvent&en faifaient carnage quand ils le pouvaient. Les Portugais avaient écé d'abord recus par les Hotentots, alfez amicalement; premierement paree qu'ils croyaient, que les étrangers ne penfaient pas a s'emparer de leur propriété , & qu'ils n'avoient abordé chez eux, que pour y demander une hofpualité momentanée; car ces Sauvages ont au moins cela de bon, c'eft qu'ils font très-hospitaliers: fecondör <ment, les Portugais avaient gagné d'abord les bonnes B gra-

Sluiten