Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 7ö )

quand bon lui femble, il réformela Sentence portée contre le délinquant, quand elle ne lui parait pasalTez. févere ; & ufant quelque fois-, ou pour mieux dire abufant étrangement de fon autorité, il traite le coupable, non en bourgeois , mais en véritable Sujet & ferviteur de la Compagnie , il le létranche de fait , du corps de la fociété bourgeoife, & 1'envoye les piés & les poings liés, abord d'un vaifièaudela Compagnie, enqualité de foldat, ou de matelot; qualité qu'il ne perd plus fa vie durant , & il 1'exile ainfi fuivant fon bon plaifir, pour le refie de fes jours. Le Fifcal indépendant fe permet auffi de tems en tems de ces petits traits de fantaifie. J'en raporterai plus bas un exemple tout récent. Le Lecteur frémira fans doure d'horreur ; mais je ne fais qu'y faire : En qualité d'Hiftorien, je dois raporter les faits ; tant pis pour ceux qui me mettent dans le cas de dévoiler des turpitudes & de les publier kleur honte.

4°. La Chambre - des ■ Mariages. Cette Chambre n'eft k proprement parler , pas diftincte de la petite Chambre-de-Juftice. Les mêmes Juges la compofent. Ce qui la diftingue de 1'autre, c'eft qu'il y a an jour fixe- dans Ia femaine deftiné a ne s'occuper

que

Sluiten