Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C "7 )

des accifes & impots reglés dans les baux ces fermes ^généralles, concre la teneur expréfle de leurs privileges. Si on leur a donné des fermicrs régiffeurs, préposés & autorifés par le Gouvernement, avec le quel ils ont contrafté, pour la levée des impots parties liers, & peut-étre autorifés par les Etats-Genéraux, idesfept Provinces-unies, pourquoi les vexer fous rimain, par de exaftions illégitimes?

Chaque boulanger du Cap eft aftreint a faire renoui veller tous les ans par le Gouvernement, la permiffion i de faire du pain pour le vendre, c'eft-a dire qu'il doit tous les ans, acheter des nouvelles lettres de maii trife; en confequence il doit payer tous les ans, 26 -. Ryksdaalders , ce qui fait a peu prés , ƒ 62-8 f. en: coren'a-t-il avec cela que la fimple permiffion de ; vendre fon pain aux habitans , car s'il veuc vendre du bied, delafarine, &des bifcuits aux navires, ou : aux équipages , il doit premierement compofer avec / Mr. le Fifcal , & lui payer argent comptant, une permiffion que le Fifcal n'eft pas en droit de donner , paree qu'il n'eft pas en droit d'exiger qu'on la i lui demande. Le bourgeois du Cap porte en naiflant cecte permiffion avec lui.

H 3 La

Sluiten