Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C *55 )

aux vaiflèaux étrangers, un florin, argent du Cap, pour chacun dc ces articles. Par cet arrangement & cette condéfcendence du Fifcal, cet Agent fe fait un reve^ nu illégicime aflcz confidérable tous les ans, car il eft aifé de comprendre qu'il ne fe fait pas tirer 1'oreille pouraccorder de telles permiffions, non plus, que pour en accorder bien d'autres, qui pour en étre plus clandeftines, n'enfont que plus opprefiives pour le Colon & plus lucratives pour lui. De cette facon , cette farine , ce bifcuit, ce lart, & ce bied qui n'ont pas payé la dixme a la Compagnie , la payent a Mr. le Fifcal indépendant, fur un pied plus baut, qu'ils ne lapayeraient a la Compagnie, fi ce bied était tranfponé dans fes magafins , comme il devrait 1'étre, par 1'accord que la Compagnie a fait avec le Colon de lui acheter tous le furplus de fes denrées.

Le Gouvernement s'excufe, au nom de la Compagnie, de remplir cette obligation contraétée par elle, fur ce que la Compagnie s'en trouverait furchargée & n'en pourrait pas trouver le débit. II y a bien des chofes a dire fur cette excufe. Mais en fuppofant qu'elle foit bonne, le manque de ce débit, a qui doit-il étre attribué, partjculiereraent pour les vins?

Saris

Sluiten