Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( ïc58 )

je dis le Gouvernement, car le Gouverneur efl complice de cet attentat ; puifque fur les reprefentations & les refpeclueufes plaintes des trois Bourguemaitres alors regnans, (/z) qui fe rendirent au Chateau pour fe plaindre h Mr. Pletten berg, ce Gouverneur leur répondit froidement, que le dit Buyten d ag , rt était pas bourgeois y mais Serviteur de la Compagnie; & que, quiconque intercéderait pour Buytendag, tfitait pas a fes yeux , plus honnête homme que Buytendag. Une infulte attroce faite aux trois Bourguemaitres par le Gouverneur, ajoute un grand degré de malice au déni de Juflice qu'il faifait aux Réprefentants du Corps des Citoyens, & aux confervateurs de la liberté civile: mais je me trompe & je 1'ai déja dit, les bourgeois du Cap n'ont pas de Réprefentans, ni de déffenfeurs de leur liberté, quoique Riebeek & la Nature leur en euffent donné dans la perfonne des Burgerraaden. Le peuple du Cap, temoin de cette fcene d'horreur, accourut aux cris

laman-

(/?) Ilya toujours trois Bourgnsmaitres regnansauCip, c'efl par tthus eommis par le correüeur desfeuilles , que jujqu'ici, il n'efl park qtie de dtuxBourguemaitres ttgnaitsauCap.

Sluiten