Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 23o )

copier ce morceau d'éloquence du pathétique Fifca}. On peut le lire dans fa replique ^.9 & 10. Je n'ai qu'un moe a lui répondre; s'il y a du luxe au Cap, ce n'elt que parmi les Agens de la Compagnie & parmi les heureux bourgeois qui font, ou leurs alliés en parenté, ou leurs favoris, ou leurs aflbfiiés dans le commerce qu'ils fe permettent contre les Ordonnances & au préjudice des Colons. Ce font ceux-la qui font 1'objec de la cokre divine, & ce font ceux-la qui ont tout a craindre d'un Dieu vengeur des injuftices. C'eft dans cette clafie feule, que le luxe étale toutes fes fuperfluités c'eft dans cette clafie feule, que 1'abondance regne, c'eft dans cette clafie feule enfin, ©ü 1'on jouit infolemment de tous les avantages d'une fortune brillante, qui ne décroit jamais en proportion des dépenfes , paree que ces dépenfes, quelques énormes qu'elles foient, fe réparent toujours facilement aux dépens du bourgeois & du Colon, & aux dépens mémede la Compagnie. La vérité eft, que lorfque les bourgeois & les Colons fe font plaints , & ont fut 1'éclatante démarche d'expofer 5t la Compagnie leurs griefs, la Colonie en général était dans pn état de fouffrance , foit par raport a fon aifence,

foit

Sluiten