Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

toutes les pieces juftificatives alléguées par les Députés de la bourgeoifie du Cap , dans leur Mémoire en plainte a la Compagnie, aurait du prévoir, qu'on pouvait lui retorquer fon argument avec le plus grand avantage. Mr. Boers déclare, que par égard pour la familie de Buytendag & par modéraüou pour fa perfonne, il avait voulu éviter tout écht; cette modération efl; très-louable; mais eil-ce vouloir éviter toutéclat, que d'envoyer 4?. un oifcau de

mauvaife augure , ft un bourgeois , pour lui fignifier 1'ordre peremptoire de partir fur le champ, pour fa rendre chez le Fiscal, chez le quel on n'efl appellé de cette maniere, que pour y aller recevoir des mauvais compliments ?

Quoiqu'il en foit de la véracité de's allégations de "Mr. Boers, contre le reproche bien fondé qu'on lui fait d'avoir agi en tyran contre la perfonne du bourgeois Buytendag , il eft toujours certain & incontestable, que ni lui, ni le Gouverneur n'ont pas eu le moindre droit d'envoyer, comme foldat au fervice de la Compagnie , ni Buytendag, ni tout autre bourgeois , ou Colon de 1'Etabliflement du Cap ; la Compagnie doic defavouer cette demarche, & fi R 3 elle

Sluiten