Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 2öö 3 *

militaire a recu fon congé abfolu , qu'il I'a acheté , ou qu'on le luia accordé, foit a raifon de fesfervices, foit pour d'autres caufes quelconques, ce militaire peut difpofer felon fa volonté , de fa perfonne & de fes talents; il peut embraflèr tel état qui lui convient le mieux , en un mot il rentre par le fait même , en polfeffion de tous les droits de la fociété auxquels il avait renoncé par fon engagement, comme incompatibles, ou peu convenables avec 1'état de militaire qu'il avait embrafTé: cet homme n'ell plus militaire , & on n'a plus aucun droit de le faire fervir comme tel s'il ne fe rengage pas volontairement, Quiconque nierait ce principe, fefairait rireau nés. Le Gouvernement du Cap abufe donc étrangement de fon autorité, lorsqu'il 1'exerce contre des hommes libres, fous pretexte qu'ils ont été au fervice de la Compagnie & qu'il les force de reprendre ce fervice , après qu'ils en ont été délivrés & qu'ils ont fervi le tems pour lequel ils s'étaient engagés. Ceci n'a pas befoin de plus grandes preuves.

Dans la piece juftificative quotée N°. 18, Mr. Boers pour étabir le droit du Gouvernement a prendre au fervice de la Compagnie tel bourgeois qui nefe com-

porte

Sluiten