Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2 SERMON I. Les Barnes

& que portant fes recherches au - dela des juftes bornes on entreprend de pénétrer des fecrets inacceflibles a Fintelligence humaine. C'eft-la néanmoins un défaut, .oü les hommes tombent trés - fréquemment. S'il s'en trouve, qui connoiflent aflez pïii leurs privileges pour fë livrer a la crédulité, en admettant fans examen & fans preuves les propofitions les plus étranges, il en eft aulïi un grand nombre, qui, fous prétexte d'éviter ce défaut, ne mettent aucunes bornes a leur curiofité, & prétendent ne trouver rien d'impénétrable a leurs recherches. L'un & 1'autre eft également digne de blame & préjudiciable aux intéréts de la vérité. C'eft contre des défauts fi condamnables que nous avons deflein de vous munir, en entrant dans Pefprit du précepte de St. Paul dans mon texte: Or en uertu de Ja grace, qui nCefi donnée, favertis tous ceux, qui font parmi vous, que perfonne ne préjume cl'être jage au-dela de ce qu'il faut être jage, mais qu'il Joit fage avec modeflie, felon la mefure de la foi, que Dieu a dijlribuée a, ehacun.

Le but de 1'Apötre eft de reprimer Porgueil de certains Dofteurs, qui, prévenus en faveur d'eux-mêmes, prétendoient s'élever au - delk de leur fphêre, & fortir des termes de leur vocation. 11 tache de les ramener a leur devoir, de les engager a ne

Sluiten