Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Philofophie dans la Religion. 41

Ie bons fens reprouve., Que doit - il conclure légitimément ? C'eft qu'une telle fociété ne retient pas la vraie doctrine, & le culte pur de 1'Evangile. Et au lieu de tirer cette conclufion , il infére, que toute la Religion Chrétienne n'a rien de fondé; il fe jette dans le Déifme & dans 1'irréligion. Sous prétexte qu'il y a eu des importeurs dans le monde ; que les Prêtres du Paganisme ont emploié des fourberies pour s'accréditer; que Zoroajlre, Numa, Mahomet fe font vantés de faufies révélations; on conclut, que Moïfe & les Prophetes, Jefus - Chrift & les Apötres ont été des importeurs: & 1'on raifonne auiïi conféquemmentj que le feroit un homme, qui, de ce qu'il y a des récits fabuleux, concluroit, qu'il n'y a point d'Hirtoire véritable, ou qui prétendroit, qu'on ne trouve point de bonne monnoie, paree qu'il s'en rencontre de faufle. Soyez donc en garde contre une facon de raifonner fi peu jufte, & n'admettez jamais des conféquences générales , qui ne découlent pas naturellement des principes 3 dont on les tire.

VI. Enfin , fous prétexte de rendre la Religion Chrétienne raifonnable, on fubfiitue d'autres fyftêmes a celui de PEvangile. Pofledés cle , je ne fais quel, efprit. d'accommodement, certains Théologiens trahiffent les intéréts du Chriftianisme, en fefant profeffion d'en être les défenfeurs C $

VI.

Artifice des faux Pbilofopbes.

Sluiten