Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Matth. XII. 20.

Hebr. VII,

$ Jean 11.1.

Jean XIV. ' 23.

ï Pierre IV. 16.

Hebr. XII. 3'

Jean XV.

72 SERMON III. La Durée

de puitTans fecours , mais encore d'ufer de fupport en vers nous, en ne brijant point le rofeau cafjè £5? n'éteignant point le lumignon qui furne. Ji fait plus, il eft notre In-, tercefieur, qui peut Jauver pleinement ceux qui s'approcbent du Pere par lui; &zfi nom avons pécbé, c'eft - a - dire, fi nous fom^ mes tombés dans quelqu'un de ces péchés, qui font une fuite de notre foiblefle & de notre condition mortelle, ilejl notre Avocat auprès du Pere. Quelle confiance ne doit pas infpirer aux- vrais FideJes cette douce promelTe , fi quelqu'un m'aime , il gardera ma parole, £ƒ mon Pere Paimera, nous viendrons d lui £5? nous ferons notre demeure cbez lui. Sommes - nous expofés a des combats pour la Foi ? Ne redoutons pas ce que 1'homme mortel peut nous faire, Rappellons - nous cette lecon de St. Pierre , fi quelqu'un fouffre comme Cbretien, qu'il n'en ait point bonte „mais qu'il glofifie Dieu encela. Retracons-nousl'exemple de notre divin Chef, qui a fouffert la contradittion des pécbeurs, & appliquons-nous, ainfi que nous fommes en droit de le faire ce qu'il difoit a fes Apötres; fi le Monde mus a en haine, Jacbez qu'il m'a eu en baine avant vous. Si vous euffiez été du Monde , le Monde aimeroit ce qui feroit Hen; mais parceque vous n'ét es pas du, Monde, £5? que je vous ai é/us. du Monde, % caufe de cela le Monde vous a en baine.

Sluiten