Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

II.

L°.s titres de joi autorité.

92 SERMON IV. Le vrai Chef de F Eglife

fifter h toujours, il a écé facré d'une maniere qui lui eft particuliere, & la durée de fa gloire en égalera la grandeur. Tel eft M. F. le Chef de 1'Eglife du Nouveau Teftament. Y eut-il jamais un Monarque plus digne de refpect-, & qui méritat davantage par fes qualités 1'obéiflance & les hommages de toutes les créatures? On fe fent naturellemen t por té a refpecter les grands hommes, & on fe dépouille même affez aifément en leur faveur de la répugnance qu'on a a reconnoitre un Maïtre. C'eft ainfi que dans les ages anciens , lorfque lesfociétés commencerent a fe formeren vit des hommes féroces & fauvages , s'humanifer par les foins de leurs Légiflateurs, & frappés des grandes qualités , qui les élevoient au-deffus des autres hommes fe foumettre a leurs loix. Mais quel Légiflateur égala jamais Jefus-Chrift1? Vit-on jamais un affemblage plus complet de tout ce qui peut & doit infpïrer de la vénération, & engagqr a 1'obéiffance ? Si les juifs fe croioient tenus d'obferver la Loi, publiée, felon eux, par le miniftere des Anges ,'combien plus ceux qui profesfent 1'Evangile, doivent-ils fe foumettre a un Chef, fort fupérieur aux Anges, & distingué par tant de caraéleres admirables.

IE. Les titres , qui rendent Vempire de Jefus-Chrifi légitime , doivent nous ren»

Sluiten