Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Jacob, 131

ber j 011 par ces voix, qu'il leur fefoit entendre* L'efpece de révélation détermmoit la facon, en laquelle les Prophetes s'énoncoient. Dans les Vïfions Dieu leurmontroit non feulement les objets,dont ils devoient parler, mais il leur dicloit quelquefois les termes, quïls devoient emploier. Quand il leur fefoit entendre par une Voix diftinéte ce qu'ils avoient a dire, il eft évident, qu'ils n'avoient encore qu'k répéter, ce que la Voix leur avoit préfcrit. Mais hors de ces cas-la, en leur rèvélant les chofes, & en les poulfant a les publier, Dieu les laiftoit s'exprimer k leur maniere, parcequ'il fuiftfoit, que la prédiclion de 1'avenir paiïat k la poftérité. C'eft ce qui paroit par la diverlité du ftile des Prophetes, animés d'un feul & même Esprit. Ce principe fert a éclaircir divers traits des Propheties, dont il eft impofüble fans cela de rendre raifon. On voit par lk,que 1'obfcurké; qui regne dans quelques Oracles, ne vient pas de 1'obfcurité de la révélation,mais de celui qui étoit infpiré, & de fa maniere naturelle de s'exprimer. C'eft ce qui rend raifon de certaines images, que les Prophetes emploient. Par ex. ils caractérifent 1'ceconomie évangélique par des traits, qui étoient propres a 1'ceconomie légale. Dieu fefervoit des idéés, que les Prophetes avoient dans 1'efprit, «Se qui leur étoient familiéres. En leur dévoiknt 1'avenir, en les portant a le publier3 il

1 £

Sluiten