Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Jean I. 23. Matth. III, 16. 17.

Matth. XVII. 5Jean XII. 28.

Coloff. II. 9. 3-

146 SERMON VI. rEtoile

reconnu & refpeclé comme tel par les Juifs, lui rend tèmoignage, fe déclare fon précurfeur pour préparer fes voies. Le St. Efprit defcend fur lui fous une forme vifible. Une Voix du Ciel fe fait entendre en diverfes occafions , & Dieu lui - même déclare, que c'eft fon fils bien-aimé ,en qui il a pris fon bon-plaifir-, quil Va glorifié, & qu il le glorifiera encore. Quelle gloire furtout que celle, qui réfulte de tant de miracles , auffi grands dans leur nature , qu'admirables par leur caraélere & par la maniere, dont ils étoient opérés. Commander aux vents, calmer la fureur dé la mer, ouvrir les yeux des aveugles , faire entendre les fourcls, délier la langue des muets, faire marcher les impotens, guérir par fa feule parole les maladies les plus incurables, relfufciter les morts; connoiflezvous rien qui égale la gloire de celui, qui eft capable de faire tant de prodiges? Ajoutez encore le cara&ere de la do&rine de Jefus - Chrift, & vous avouerez, qu'il ne pouvoit être repréfenté fous une image plus jufte & plus naturelle, que celle d'une Etoile. A eet égard il a brille d'une lumiere qui lui étoit propre. Ce n'a été, ni par les lecons des autres hommes, ni par une longue & pénible étude , qu'il a acquis la connoiflance des vérités, qu'il nous a enfeignées toute plénitude de la Divinité a

Sluiten