Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Jacob. 14.7

habitê corporellement en lui; en lui ont été' cache's tous les tréfors de fagefe&d'intelligence. 11 a brille cf une lumiere pure. On ne trouve dans fa doclrine ni fpéculation vaines & curieufes, ni opinions bizarres & ridicules, ni maximes outrées, ni cérémonies puériles & fuperftitieufes. II a fait connoïtre a 1'univers la nature & les perfections de Dieu; lafageffe, 1'équité & 1'univerfalité de la Providence; 1'origine de 1'homme, fa nature, fa deftination, fes befoins, les moyens de remédier a fes mi* feres. II a donné des régies de conduite faintes, juftes, claires, foutenues des plus puiffans motifs. II a préfcrit un Culte, dont la pureté égale 'la fimplicité. II a brillé encore d'une lumiere vive, qui a diffipé les obfcurités, fixé les incertitudes de la Raifon, qui a éclairci & dévoilé le Rituel myftérieux de la Loi de Moyfe, & expliqué les Oracles des Prophetes. Enfin la lumiere, qu'il a fait briller, eft inaltêraHe. Plus d'obfcurcilfement a craindre, plus de nouvelles révélations a attendre. Les vérités de 1'Evangile font des vérités éternelles; fes préceptes font fondés fur la nature même de Dieu. Et fi nous efpérons d'avoir dans leCiel des connoiffances plus parfaites, que celles que nous avons dans l'eeconomie préfente, ce n'eft que par rapport au degré, & non a 1'égard de * Ka

Sluiten