Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

m SERMON VI. ÉEtom < gloire, qui vient des. hommes, & ilaima te> Jalaire diniquité. Plüt a Dieu qu'il n'eüfc pas d'imitateurs parmi nous! Mais, vous le favez, fi la corruption du cceur ne triomphé pas en bien des oecafions des lumieres deFeipnt. Combien de gens, qui, malgré la connoiflance claire & nette de leur devoir, fe permettent les démarches les plus contraires a la volonté de Dieu! Eft-il rare de trouver des Chretiens, qui aiment le Jalaire dimquité, a qui rien ne coute pour ratisfaire leur cupidité & pour acquérir da bien? Seroit-il difficile de déterrer dans la fociété des gens, qui, plus fbibles diraïJe> ou Plus corrompus que Balaam, cedent a des tentations bien moins fortes, que les avances & les promeffes magnifiques d'un grand Prince ?- Et y en auroït-il beaucoup. qui rehfteroient encore auffi noblement* que le fit Balaam, malgré la corruption de fon cceur? Que vos Confciences en dé~ cident*

III. Pjienons pour 1'avenir le feul partï convenablea nos veritables intéréts: foumettons-nous fans réferve au fceptre de notre Roi, obéïlfons a fes loix Ceft la 1'unique moyen de nous alfurer la jouïflance oes privileges de fon Royaume. Deftiné a regner fur tout Punivers, doit-il éprouver de la refiftance de la part de ceux, qui font profeffion d'être fes fujets ? Non notre defobéïffance 3 dont 1'expé-

Sluiten