Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de la Nouvelle Oeconomie: 16?

& a quels égards eet Oracle s'eft accompli, & a quels égards il dok s'accomplir encore. Ceft ce qui va nous occuper dans la feconde Partie de ce Discours.

Il n'eft perfonne tant foit peu dépréoccupé, qui ne reconnoiffe dans les prédictions d'Efaie Jefus & fon Evangi!e,par lequel il a répandu les plus belles & les plus vives lumieres, tant parmi les Juifs, que parmi les nations étrangeres de Talliance. Examinons les divers traits de 1'Oracle, & juftifions,qu'ils caraétérifent effentiellement 1'Evangile & fon Auteur; & que s'il manque encore quelque chofe a 1'entier & parfait accompliiTement de la Prophetie, cela ne forme aucune difficulté contre la Religion Chrétienne.

f. Dieu annonce a 1'Eglife, qu elle verra briller de nouvelles lumieres au milieu d'elle, par 1'avénement de celui, qui eft Ja lum'e- > re- & que la gloire de ï Eternel■ parbitra d'une facon fenfible. Or c'eft ce qui s'eft accompli par Jefus-Chrift ,& par fon Evangile.

Observons d'abord,que s'il eft ordinaire aux Prophetes,& a Efaie en particulier,de défigner le Meffie par le titre de Lumiere , c'eft auffi celui,que St. Jean donne aJefusChrift, dans le Ch. L de fon Evangile. 11 Pappelle la Lumiere des hommes, a laquelle Tean-Baptifte étoit venu rendre tèmoignage. 11 parle de fa gloire, comme de la gloire da L 3

ii.

Partie. ïph. ii. 12,

i.

Lumieres'

épandues lans l'Eglh 'e.

Jean i. 6» 9» 14»

Sluiten