Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Gen. V. 22.

218 SERMON IX. VEnlevement

dre fe? pour garder jes commandemens. Entré de bonne heure dans cette belle carrière , il la fournit glorieufement jufqu'au bout. La corruption avoit déja fait de fon tems de grands progrès; outre la prophetie , qui en eft une,preuve, une grande partie de Ia génération, qui attira le déluge fur la terre, fubliftoit déja. II réfifta cependant a rimpreffion des mauvais exemples. II ne rougit pas d'être expofé aux jugemens téméraires d'une foule d'hommes pervers, qui le taxerent fans doute de vouloir fe fingularifer, & s'écarter des coutumes recues. Les foins indifpenfables, qu'exige une familie, car Moyfe 1'a remarqué, Enoch en eut une, il eut des fils fe? des filles^ ne purent rallentir fon zele & ne 1'empêcherent pas de marcher avee Dieu. L'inconftance naturelle du cceur humain, la parelTe, 1'indolence, 11 ordinaï-. res aux hommes, la longueür du tems, qu'il eut k travailler, ne purent afFoiblir fon attachement pour Dieu.

Rougissons k la vue d'une fi admirable perfévérance. Nous voions ici tous nos prétextes confondus fans reflource. On s'imagine avoir bien juftifié fa conduite , quand on peut faire valoir Pexemple des autres, les coutwmes généralement recues, le ridicule, dont on fe couvre, quand on peut avoir plus de régularité que les autres. Apprenez ÜEnocb a méprifer ces in-

Sluiten