Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Jacob. 25? i

femme il &arda le bètail. Si nous lifons 1'hiitoire de'la vie de Jacob, elle fervira de commentaire a ce paflage.

Jacob , qui avoit afpiré k la prééminencë fur fon frere, & k tous les droits,- qui appartenoient a fon aïné, fut obligé peu de tems après de quitter la maifon paternelle, & d'aller feréfugier dans un pays étranger, oü il fé vit réduit a une longue & pénible fervitude. 11 fut lui-même trompé par Laban , & une facheufe expérience lui apprit, combien il efl dur d'être trompé par ceux, dont on attend de la fincérité & de la bonne foi. Déhvré de cette fujettion par la fage direétion de la Providence, il fut contraint de faire hommage % fon frere de cette bénédiétion, qu'il avoit. furprife. Car dans le Chap. XXXÜ1. de la Genef e, oü fe trouve 1'hiftoire de la rencontre des deux freres, nous lifons, qu'en offrant k Efaü des préfens, Jacob lui dit: Repoi,je te prie, ptfi'q préfent, qui fa été amenè, c'eft ainfi que portent nos verfions, mais il y a dans PÜriginal, repoi, je te prie,ma bénédillion.

C'est k lJévénement, qui fait le fujet de nos réfiexions, qu'on doit encore rapporter cette Lutte extraordinaire, k laquelle jacob fut expofé dans la nuit, qui précéda ion entrevue avec fon frere. Rempli de crainte & de terreur k 1'idée du danger, auquel la colere d'Efaü offenfé 1'expolöit, \) fe retira pour implorer le fecours du Cieh

Gen. XXXIII. 11.

Gen. XXXiI.24.

Sluiten