Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur Pabus de la Philofophie. 37

vir k 1'acquifition d\me fagejfe faujfement ainft nommée , & de ne pas fe rendre applicable ce mot de St Paul, fe difant être fages, ils font devenus fous.

Pour fentir d'autant mieux que les paroles de mon texte ne condamnent pas la Philofophie proprement dite s il ne fera pas hors de propos de nous rappeller ce qu'elle renferme. On la rapporto communément a ces quatre Chefs principaux: la Phyfique, ou la connoisfance des corps; la Métaphyfique, ou la fcience des êtres en général ; la Logique, ou 1'art de raifonner jufte; la Morale, qui tend a régler les fentimens & les moeurs. Rien de tout cela , qui foii en lui-même inutile , ou dangereux Rien, qui ne puiffe fervir a 1'établis fement ou aux progrès de la Religion, tant naturelle que révélée. E bien loin , en ce fens, de méprifer l Philofophie, nous devons bénir Dieu di ce qu'elle eft plus connue & plus cul tivée que jamais; puis qu'elle fournit df quoi fermer la bouche aux ennemis le plus acharnés de la divinité de ïEcritun C 3 E

1 Tim. VI. 20.

Rom.I.22.

I

3 tl

Sluiten