Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur Pabus de la Philofophie. 47

noiffent bien, ni la Philofophie, ni k Chrifiianisme.

Tout Chrétien doit être convaincu de la divinité de PEcriture. C'eft le premier fondement de fa croyance en qualité de Chrétien. Or des qu'il croit cela, des qu'il tient toute PEcriture pour divinement infpirée , il doit auffi tenir pour telle toute do&rine particuliere , tout dogme tout myflere, dont après un mur examen, il croit trouver des preuves dans. PEcriture. Par exemple, 1'article fondamental de tout le Chriflianisme, la fubftance & le fommaire de tout PEvangile, c'eft la rédemption des hommes par les Joufrances du Fils unique de Dieu. Car Dieu a tant aimé le monde,, quü a donné fon Fils unique , afin que quiconque croit en lui ne périjfe point, mais quü ait la vie éternelle. Testis-Christ aujfi nous a aimés; &, afin de nous racheter de toute miquitè 6? de nous purifier, sefl donné foi-même pour nous enoblation en.facrifice ü Dieu, en odeur de bonne fenteur.

Toute explication de 1'Ecriture, tout raifonnement pris de la Philofophie, qui

por-

2 Tim. [II. 16.

Jean. III. ifl.

Eph. V. 2. Tit.II. 14,

Sluiten